Dans cette leçon, nous allons examiner deux termes en français, « prescrire » et « proscrire », qui bien qu’ils partagent une certaine similarité dans leur sonorité, ont des significations distinctes. Ces termes sont utilisés pour décrire des actions différentes : ordonner pour « prescrire », et interdire pour « proscrire ».

Prescrire

Définition :

Prescrire signifie ordonner ou recommander un traitement, un médicament ou une action spécifique à suivre, souvent dans le contexte médical. Ce terme est utilisé pour décrire l’action d’un professionnel de la santé qui donne des instructions ou des directives à un patient pour traiter une maladie ou un trouble.

Exemples d’utilisation :

Le médecin prescrit des antibiotiques pour traiter l’infection bactérienne.

Le psychiatre prescrit un traitement médicamenteux pour aider le patient à gérer ses symptômes de dépression.

Le nutritionniste prescrit un régime alimentaire spécifique pour aider le patient à contrôler son taux de cholestérol.

Proscrire

Définition :

Proscrire signifie interdire ou condamner catégoriquement quelque chose, souvent dans le contexte juridique ou moral. Ce terme est utilisé pour décrire une action visant à déclarer quelque chose comme étant interdit, illégal ou moralement répréhensible.

Exemples d’utilisation :

Le médecin proscrit le sel de l’alimentation du patient en raison de son hypertension artérielle.

La loi proscrie la vente de certaines substances contrôlées sans ordonnance médicale.

Les règles de la société proscrient toute forme de discrimination basée sur la race, le genre ou la religion.


Bien que les termes « prescrire » et « proscrire » partagent une certaine similarité dans leur sonorité, ils décrivent des actions très différentes en français. « Prescrire » se réfère à ordonner ou à recommander un traitement, tandis que « proscrire » se réfère à interdire ou à condamner catégoriquement quelque chose. Comprendre ces distinctions est essentiel pour une communication précise en français, notamment dans les domaines de la médecine et de la législation.

Apprendre le français