Bienvenue à cette leçon d’orthographe française dédiée aux accents sur la lettre « e ». Les accents sur « e » sont des éléments essentiels qui peuvent modifier la prononciation et la signification des mots en français.

Orthographe - e accent - é, è, ê et ë

Examinons les principales variantes : « é », « è », « ê », et « ë ».

« é » : accent aigu

L’accent aigu « é » se prononce avec une élévation du son vers l’aigu. Il est souvent utilisé pour indiquer une fermeture de la voyelle.

Exemples :

Café

Célébrer

Été

« è » : accent grave

L’accent grave « è » indique une voyelle ouverte. Elle se prononce avec une légère descente du son.

Exemples :

Mère

Père

Repère

« ê » : accent circonflexe

La circonflexe « ê » ne modifie pas la prononciation, il indique qu’une lettre a disparu du mot.

Exemples :

Forêt (qui s’écrivait « forest » en ancien français)

Hôpital (qui s’écrivait « hospital » en ancien français)

Tête (qui s’écrivait « teste » en ancien français)

« ë » : accent tréma

L’accent tréma « ë » est utilisé pour indiquer que la voyelle doit être prononcée séparément de la précédente.

Exemples :

Noël

Haïr

Cœur


L’utilisation correcte de ces accents est cruciale pour une orthographe précise en français. Ils peuvent également changer le sens d’un mot, donc être attentif à leur placement est important.

Pratiquez l’utilisation des accents « é », « è », « ê », et « ë » pour améliorer votre maîtrise de l’orthographe française. N’hésitez pas à consulter des dictionnaires ou des ressources en ligne pour des exemples supplémentaires et des exercices pratiques. Bonne continuation dans votre apprentissage de la langue française !

Apprendre le français