Dans le vaste champ de la langue française, chaque mot possède sa propre histoire et ses multiples significations. Aujourd’hui, dans le cadre de la série Le mot du jour, nous mettons en lumière le mot « ombre ».

ombre - le mot du jour

Ce terme polyvalent traverse divers domaines et qui joue un rôle crucial dans l’expression de nos pensées et de nos émotions. Découvrons ensemble les différentes facettes de ce mot.

Une absence lumineuse

L’ombre, issue du latin « umbra », représente une zone sombre résultant de l’interception de la lumière ou de son absence. Une vallée baignée dans l’ombre au coucher du soleil, les ombres projetées par les arbres au crépuscule – autant d’exemples de cette notion qui évoque l’alternance perpétuelle entre la lumière et l’obscurité. Synonymes de ce sens incluent « couvert« , « demi-jour » et « pénombre« .

Exemples de phrases

Lorsque le soleil se couche, la forêt se noie doucement dans l’ombre.

Les enfants s’amusaient à jouer avec les ombres projetées sur le mur par leur lanterne.

Son sourire s’effaça dans l’ombre de la tristesse qui assombrissait son regard.

Silhouettes et formes

Une autre dimension de l’ombre réside dans les silhouettes projetées par des objets qui bloquent la lumière. Les ombres des arbres s’étirent progressivement avec l’approche de la nuit. De plus, les ombres peuvent aussi être des formes indécises que l’on aperçoit à peine dans une demi-obscurité, tels les fragments d’une réalité énigmatique.

La signification métaphorique

Par extension, « ombre » transcende le domaine physique pour devenir une métaphore de diverses idées et sentiments.

« Être l’ombre de quelqu’un » évoque le suivi fidèle d’une personne, tandis que « laisser quelque chose dans l’ombre » signifie omettre de clarifier un point spécifique. Une « ombre au tableau » révèle un élément préoccupant au sein d’une situation apparemment favorable.

Au-delà de la matière

L’ombre peut également incarner des idées plus profondes. Dans le domaine de la psychanalyse, elle représente les éléments rejetés de la conscience, selon les théories de C.G. Jung. En mythologie, les « ombres » étaient autrefois des personnes décédées, apparaissant comme des fantômes.

Les ombres de la culture

L’univers de l’art et du divertissement accueille également le terme « ombre ». Les ombres chinoises, un spectacle ancien utilisant des silhouettes projetées, et l’ombre à paupières, un produit cosmétique pour les yeux, en sont des exemples.


En plongeant dans les multiples significations du mot « ombre », nous réalisons la richesse et la complexité de la langue française. Que ce soit dans l’art, la littérature, la philosophie, ou même la vie quotidienne, « ombre » est un terme qui reflète la dualité de la lumière et de l’obscurité, ainsi que la gamme infinie de nuances entre les deux.

Le mot « ombre » transcende les frontières entre la lumière et l’obscurité, entre le concret et le métaphorique. Il évoque à la fois des silhouettes, des zones ombragées, des émotions complexes et des significations symboliques. Que vous cherchiez à décrire une scène envoûtante, à créer des images poétiques, ou à explorer la profondeur des émotions humaines, « ombre » vous offre une palette de significations riches et variées à exploiter dans vos expressions en français.